Logo CGbandeau avril 2015

contactnous contacter

logo facebook   logo twitter Instagram Logo

Budget 2021 : une majorité passive face à la crise !

20200607hemicycleLa crise sanitaire a entraîné une crise sociale et économique aux conséquences durables massives. La pauvreté explose dans la Drôme, les associations caritatives voient leur fréquentation et distribution augmenter.

Malheureusement, face à cette précarité grandissante, la majorité n’a pas mis en œuvre des mesures fortes pour amortir au maximum les effets de la crise et répondre aux situations d’urgence et de vulnérabilité. Et pourtant la bonne santé financière du Département le permettait.

Nous avons ainsi proposé :
- l’expérimentation du revenu de base, inconditionnel, ouvert aux jeunes de moins de 25 ans et dégressif en fonction des revenus d’activité, pour couvrir tous les besoins, comme en Gironde ;
- la distribution de bons solidaires pour les achats de produits alimentaires et d’hygiène de première nécessité, comme en Haute-Garonne ;
- l’augmentation des bourses départementales avec des critères revus pour permettre une aide plus élargie aux familles en difficulté (pour faire face au coût de la cantine par exemple), comme dans le Val d’Oise ;
- l’augmentation de l’enveloppe dédiée au FUHL pour permettre de faire face aux difficultés à payer les factures d’énergie ou son loyer, comme en Seine-Saint-Denis ;
- la hausse des subventions aux associations caritatives comme La Banque alimentaire, le Secours populaire ou les Restos du Cœur, comme le fait le Maire de Valence ou le Département de l’Ardèche ;
- la mise en place d’un fonds de soutien à destination des EHPAD notamment pour les aider à faire à l’augmentation des dépenses d’équipements et de personnels liée à la crise, comme dans la Sarthe.

L’Humain doit être au cœur des priorités du Département. Parce que derrière tous les chiffres, ce sont des familles, des enfants, des personnes dépendantes, âgées ou handicapées, des personnes isolées, qui sont les premières victimes des répercussions de la crise sanitaire, trop occupées à survivre pour se projeter.

Nous avons donc voté contre le budget 2021 de la majorité de droite, un budget pas à la hauteur de la situation et qui ne répond pas à l’urgence sociale de notre Département.

Pierre JOUVET et Pascale ROCHAS
Coprésidents du groupe « La Drôme en mouvement »

Patricia BOIDIN, Luc CHAMBONNET, Pierre COMBES, Karine GUILLEMINOT, Zabida NAKIB-COLOMB, Muriel PARET, Renée PAYAN, Jean SERRET