Logo CG                             bandeau avril 2015

     S'abonner à la lettre d'information :

contactnous contacter

logo facebook   logo twitter Instagram Logo

Lundi 26 septembre 2016 : Séance publique des questions au Préfet

photo Assemblée 26 sept 2016Séance publique des questions au Préfet de la Drôme

Lors de la séance publique de ce matin dédiée notamment aux traditionnelles questions à Monsieur le Préfet de la Drôme, nous avons choisi d’aborder 3 thèmes :

- Pierre COMBES : la question de l’accueil des réfugiés dans la Drôme : chaque département doit participer à l’effort national pour offrir des conditions humaines et dignes d’accueil à des personnes persécutées dans leur pays, dans la tradition d'asile de la France. Nous avons été choqués des positions de la droite et de l’extrême droite sur ce sujet et nous souhaitons connaître le dispositif prévu par l’Etat pour répondre favorablement à cet enjeu très important.

- Pierre JOUVET : la situation de l’économie et de l’emploi dans la Drôme : nous nous inquiétons de la baisse de l’investissement du Conseil départemental en faveur de grands projets, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour les entreprises drômoises. Dans une dynamique nationale où le chômage commence à reculer, la Drôme reste à la traîne. Nous avons également demandé à Monsieur le Préfet qu’il nous fasse un bilan détaillé des résultats des dispositifs gouvernementaux en faveur de l’emploi. Cela a également été l'occasion de rappeler la nécessité de réunir très prochainement une conférence départementale de l'investissement. Par ailleurs, quelques jours après l'ouverture de la 80ème Foire du Dauphiné, nous avons souhaité rappeler et soutenir auprès du Préfet l'importance de pérenniser l'organisation de la Foire de Romans et de tout faire pour préserver cet événement économique et romanais majeur malgré les contraintes liées à son implantation actuelle.

- Patricia BOIDIN : le rappel des règles d’attribution pour les logements sociaux : nous nous interrogeons régulièrement dans le cadre des commissions d’attribution des bailleurs sociaux drômois sur la méthode employée. Certains proposent de remettre « un peu de morale et de valeur » dans l’attribution des logements sociaux afin que priorité soit donnée « aux Drômois, aux Français et à ceux qui travaillent ». Nous avons sollicité le Préfet pour un rappel à la loi et une vigilance dans ce domaine pour garantir l’équité et l’accès à toutes et tous au logement social.

Lors de la séance de ce matin, la droite départementale a également proposé l’adoption d’un vœu sur la soi-disant « asphyxie » financière des départements.

La classe politique dans son ensemble est d’accord pour dire qu’il ne faut pas laisser filer la dette publique, certains dans leurs programmes à la Primaire des Républicains proposent des baisses de dépenses publiques de 100 milliards ou 150 milliards au niveau national, bien au-delà des 50 milliards réalisés aujourd’hui. Cela n’aurait-il aucune conséquence pour les Départements ? Pour les Communes ? Bien sûr que si, la baisse des dotations seraient 2 à 3 fois supérieures.

Stop à la démagogie ! Le dernier compte administratif est la démonstration incontestable de l'excellente santé financière de notre département : un héritage transmis par l'ancienne majorité de gauche. Il est également possible de consulter les chiffres sur le site du Ministère des finances.

Depuis un an, Le Président du Conseil départemental nous raconte une histoire, celle d’un « malade imaginaire » : une Drôme qui connaîtrait une situation difficile voire inquiétante. Le récit d'une Drôme qui souffrirait très gravement des baisses des dotations de l'Etat et qui n’aurait plus les moyens de mener son action.

Cependant, les discours sont bien éloignés de la réalité. Les chiffrent ne mentent pas :
- 29,12 millions d'euros d'excédent (soit + 53% par rapport à l’exercice précédent)
- Un recours à l'emprunt qui n'a jamais été aussi bas (5 millions d’€ contre 18,5 millions d’€ précédemment).
- Une dette qui continue à diminuer (235 € par habitant, à mettre en perspective avec une moyenne nationale des départements à 504 € par habitant).
- Des baisses de dotations de l'Etat qui ne pèsent que 1,42 % du budget (-11 millions d'euros)
- Un investissement qui recule (-13,55%) alors que la majorité annonce un « New Deal », une relance de l’investissement (…) La politique menée par la majorité départementale est incompréhensible, pleine de contradictions, sans ambition.  

Nous dénonçons les coupes sombres injustifiées menées au nom d’une idéologie et non pour des raisons objectives : jeunesse, territoires ruraux, pompiers, associations, mise à mal du service public départemental de manière générale.

Notre groupe demande au Président du Conseil départemental de prendre acte de la situation financière du Département et de corriger rapidement sa politique pour ne pas faire prendre un temps de retard à la Drôme et aux Drômois.

Pour notre part, nous resterons mobilisés pour défendre la vision d’une Drôme unie et solidaire !

Intervention de Pierre JOUVET sur la question de l'emploi et de l'économie :

 Intervention de Pierre COMBES sur la question de l'accueil des réfugiés dans la Drôme

 

 

Intervention de Patricia BOIDIN sur la question des règles d'attribution des logements sociaux