Logo CG                             bandeau avril 2015

     S'abonner à la lettre d'information :

contactnous contacter

logo facebook   logo twitter Instagram Logo

Lundi 25 juin 2018 : Séance de présentation du compte administratif 2017

la photo pour le site séance 5La Drôme à l’arrêt : rendez l’argent !

Depuis 3 ans, les comptes administratifs se suivent et se ressemblent, dans la Drôme :

  • new deal inexistant, avec des investissements en berne
  • excédent de 41.5M encore en augmentation cette année, malgré les soi-disant difficultés financières

Nous recherchons toujours les raisons objectives qui justifient les coupes sombres opérées dans bien des secteurs.La réalité c’est que les chiffres présentés montrent une nouvelle fois, un Département avec une santé financière exceptionnelle (une dette très faible), et d’énormes marges de manœuvre. Mais les chiffres de ce CA montrent aussi un ralentissement de plus en plus inquiétant de l’activité et des projets de notre collectivité.

Les chiffres sont sans appel et démontre sans contestation possible le manque de dynamisme de note collectivité :

  •  Subvention d’investissement aux tiers (communes, EPCI) : 45 € par habitant contre 55 € en 2014 et une moyenne actuelle régionale à 61 € par habitant.
  • Un excédent qui augmente encore (41,5 millions d’Euros en 2017), au moment ou le discours met en avant des soit-disant difficultés budgétaires
  • Une mauvaise réalisation budgétaire avec des sommes prévues et finalement non dépensées (28 millions d’Euros en investissement et 9 millions d’Euros en fonctionnement)

Nous avions laissé le bénéfice du doute à Marie-Pierre MOUTON lors de son élection à la tête du département en 2017. Cependant, ce changement de Présidence n’a pas été synonyme de changement de ligne, mais de poursuite de la politique menée depuis le début du mandat.

Nous restons convaincus du rôle essentiel des départements, échelon de proximité et à taille humaine, qui peuvent être moteur pour développer les territoires et accompagner les différents acteurs. Malheureusement, avec des gestions aussi ternes, sans ambition, sans imagination, on peut comprendre que les citoyens se posent la question de l’intérêt du maintien de l’échelon départemental.

Depuis 3 ans, la majorité fait preuve d’une gestion purement technocratique de la collectivité mais n’a jamais donné un cap à notre département pour imaginer les grands projets qui le feront s’épanouir dans l’avenir.Alors comme cette majorité a fait le choix de thésauriser au lieu d’investir pour la Drôme et les Drômois, nous lui demandons solennellement de rendre l’argent aux Drômois !

Les retours dans la presse :

Dauphiné libéré du

 Mise au point et propositions suite à la séance écourtée du 25 juin 2018

 Notre groupe tient ce matin à faire une mise au point suite à la séance écourtée du lundi 25 juin dernier :

  • Nous déplorons la réaction violente de la Présidente du Conseil départemental et les propos inacceptables tenus par elle et son équipe lors de la séance, puis dans la presse et sur les réseaux sociaux.
  • Nous rappelons que les 16 élus de notre groupe étaient tous présents lors de la séance publique. Notre départ a juste mis en lumière l’incapacité de la majorité à assurer le quorum et démontre une mauvaise participation de ses élus.
  • Nous maintenons chaque parole de notre analyse critique de la gestion financière du Conseil départemental. Les caisses de notre département sont pleines, les 41,5 millions d’euros d’excédent le démontrent sans contestation possible et nous ne comprenons toujours pas pourquoi la majorité continue à thésauriser plutôt que d’investir et améliorer le service public départemental.

Ce matin, nous avons fait une proposition concernant le dossier du Pôle Ecotox qui a été au centre de la polémique de ces derniers jours et à laquelle la Présidente na pas donné suite, préférant sans doute continuer à instrumentaliser ce dossier.

Les accusations sur le fonctionnement du Pôle Ecotox sont graves. Plutôt que d’en faire un jeu politicien, nous demandons à la Présidente de tout mettre sur la table.

Nous proposons la mise en place d’une commission spéciale, composée paritairement d’élus de la majorité et de l’opposition, pour analyser la situation du Pôle Ecotox. Cette commission aurait pour mission d’auditionner les différents acteurs concernés de ce dossier, d’analyser les différents documents et éléments. Au terme de ce travail, elle présenterait ses conclusions publiquement, dans la transparence.Lors du dernier mandat, ce projet a été adopté à l’unanimité des élus (avec notamment les votes de Marie-Pierre MOUTON et Jacques LADEGAILLERIE). Il est donc nécessaire de faire la lumière ensemble sur ce dossier. Concernant la présentation budgétaire du compte administratif 2017 et du budget supplémentaire 2018, étant donné les marges de manœuvres financières disponibles de 1,9 millions d’Euros, nous proposons à la majorité plusieurs pistes pour les utiliser, sur les budgets suivants :

  • budget insertion : 300 000€ pour rétablir le financement des Missions locales
  • Budget éducation : 231 500€ pour rétablir le financement des classes découvertes.
  • Bbudget PA/PH : 700 000€ pour compléter le financement des travaux de l’ehpad de Buis
  • budget Service des Relations avec les Collectivités : 500 000€ pour abonder le fonds de l’aide aux communes pour venir en aide immédiatement aux communes ayant subi des dégâts d’orages, sans attendre l’état de catastrophe naturelle, et pour financer la traverse de Saoû, emblématique pour le Département car elle dessert la forêt.
  • budget Ressources humaines : 200 000€ sur le personnel, par exemple, pour pallier aux problèmes à la Maison Départementale des Enfants.Ces 1,9M peuvent servir directement les Drômoises et les Drômois et notre collectivité en a les moyens.