Logo CGbandeau avril 2015

contactnous contacter

logo facebook   logo twitter Instagram Logo

Communiqué de presse - Vendredi 20 mai 2016

jouvet rochas avec titresRéaction aux déclarations de Patrick LABAUNE sur les services publics

Nous avons été stupéfaits de découvrir les déclarations de Patrick LABAUNE dans l’édition du Dauphiné de ce jour. Comment peut-il se permettre de donner de grandes leçons sur la préservation des services publics en milieu rural ? La démagogie a des limites.

 N’est-ce pas sa majorité au Conseil départemental qui désorganise et met en difficulté de nombreux services de proximité très utiles aux Drômois, notamment dans les secteurs ruraux : les missions locales, la prévention spécialisée ou encore les casernes de pompiers ?

 N’est ce pas sa famille politique qui a détruit tant de postes dans l’éducation nationale sous la Présidence Sarkozy ? N’est ce pas sa famille politique qui promet actuellement 100 milliards de dépenses publiques en moins, c’est à dire des dizaines de milliers de suppressions de postes dans la police, les hôpitaux, les écoles ? N’est ce pas sa famille politique qui a mis en place la loi HPST qui a grandement fragilisé notre organisation médicale en milieu rural ?

 Alors, Monsieur le Président, avant de donner de grandes leçons, commencez par être cohérent avec vos propres convictions politiques. Si vous souhaitez agir pour le maintien des services publics en milieu rural, nous vous invitons tout d’abord à jouer votre rôle au niveau départemental.

Pierre JOUVET et Pascale ROCHAS,
coprésidents du groupe « La Drôme en Mouvement »

Patricia BOIDIN, Bernard BUIS, Luc CHAMBONNET, Martine CHARMET, Gérard CHAUMONTET, Pierre COMBES, Karine GUILLEMINOT, Zabida NAKIB-COLOMB, Muriel PARET, Renée PAYAN, Pascal PERTUSA, Pierre PIENIEK, Anna PLACE, Jean SERRET

 

Réaction aux déclarations de Patrick LABAUNE sur les services publics

Dossier - 1 an de présidence Labaune, un bilan inquiétant

Chères Drômoises, chers Drômois,

La nouvelle Assemblée départementale a été installée il y a tout juste un an sous la présidence de Patrick Labaune. Nous souhaitons profiter de cette occasion pour faire le bilan de cette première année écoulée.

Vous trouverez, ci-dessous, un journal qui revient sur tout ce qui s'est passé depuis un an et notre analyse d'une situation inquiétante pour notre département.

Bonne lecture !

Pierre JOUVET et Pascale ROCHAS,
coprésidents du groupe « La Drôme en Mouvement »

Télécharger le journal en PDF : JOURNAL-avril2016-HD-lecture.pdf

JOURNAL avril2016 couv

JOURNAL avril2016 dos

JOURNAL avril2016 centre

 

Communiqué de presse - Jeudi 7 avril 2016

manifestation personnel 7 avrilForte mobilisation du personnel du Conseil départemental très inquiet pour son avenir et en grève aujourd'hui

Après les éducateurs et les pompiers,  les mêmes causes produisent les mêmes effets : la méthode brutale et l'absence de concertation ne sont jamais les bonnes solutions.

Les 2800 agents du service public départemental oeuvrent au quotidien, au service de tous les Drômois : dans les collèges, les CMS, les PMI, sur les routes, pour les communes, la jeunesse, le sport, la culture... C’est un service public utile, efficace, proche du terrain et des gens.

Ils manifestaient aujourd’hui contre la précarisation de leurs conditions de travail, la mise en place d’un système de rémunération au mérite, la sanction financière de la maladie.

La majorité départementale doit prendre le temps du dialogue, entendre les inquiétudes et ne doit pas mettre en difficulté le service public départemental au risque de pénaliser les Drômois.


Pierre JOUVET et Pascale ROCHAS,
coprésidents du groupe « La Drôme en Mouvement »

manifestation personnel 7 avril 2

Communiqué de presse - Vendredi 12 février 2016

photo groupe entier et remplaçantsMoratoire contre les orientations stratégiques du SDIS

Les sapeurs pompiers de notre département, qu’ils soient volontaires ou professionnels, assurent une mission de sécurité civile essentielle pour les Drômoise et les Drômois. Ils doivent être respectés. Nous souhaitons leurs apporter tout notre soutien et notre solidarité dans ce contexte difficile et nous serons donc à leurs côtés lors de la manifestation du samedi 13 février à Valence.

Depuis quelques mois, un bras de fer s’est engagé entre les pompiers, de nombreux élus locaux et le Président LANFRAY qui représente le Président du Conseil départemental au sein du Conseil d’administration du SDIS. Le souhait de la nouvelle majorité départementale est d’accélérer le regroupement des casernes et de geler la dotation accordée par le département pour le fonctionnement du SDIS. La méthode utilisée s’est caractérisée par la brutalité et un manque total de concertation, à tous les niveaux.

Cette logique de regroupement à marche forcée répond à un objectif purement comptable qui ne prend pas en compte les réalités de terrain. La baisse des effectifs annoncées entraîne également de nombreuses inquiétudes sur le temps de réactivité et la proximité.

Aujourd’hui, la situation est totalement bloquée. En l’état, cette réforme est vouée à l’échec. C’est pourquoi, nous demandons solennellement aux Présidents LABAUNE et LANFRAY le retrait immédiat de leur « Plan d’orientation stratégique ».

Nous proposons un moratoire d’une année, qui permettra de reprendre une réflexion et un travail constructif, dans la concertation et l’apaisement. Nous ne sommes tenus à aucune urgence car notre département a les moyens de financer son SDIS et le SDIS a les moyens de dégager des marges de manœuvre financière.

Nous sommes convaincus qu’il est possible de faire évoluer notre dispositif de sécurité départemental en écoutant et en impliquant tous les acteurs concernés. C’est à cette unique condition que nous répondrons présents face enjeux importants pour nos territoires.

Pierre JOUVET, Pascale ROCHAS, coprésidents du groupe « La Drôme en Mouvement »

Patricia BOIDIN, Bernard BUIS, Luc CHAMBONNET, Martine CHARMET, Gérard CHAUMONTET, Pierre COMBES, Karine GUILLEMINOT, Zabida NAKIB-COLOMB, Muriel PARET, Renée PAYAN, Pascal PERTUSA, Pierre PIENIEK, Anna PLACE, Jean SERRET

 

 

Communiqué de presse - Samedi 30 janvier 2016

Pierre JOUVET au microRéponse de Pierre JOUVET à Patrick LABAUNE

Non Monsieur Labaune, les finances du Département ne sont pas préoccupantes. Arrêtons d'être alarmistes! Vous avez d'ailleurs reconnu lors du débat d'orientation budgétaire que la situation du Département était saine : un autofinancement élevé, avec un taux de d'épargne brute de 16.4%, 8e meilleur ratio des départements, une capacité de désendettement de 1,42 années contre 5 en moyenne, un encours de dette par habitant deux fois inférieur à celui de sa strate... 

La situation économique nationale est compliquée et le coût du financement des allocations individuelles de solidarité pèse lourd dans les budgets départementaux. Mais évoquer une cessation de paiement du Département de la Drôme est complètement mensonger et disproportionné.

Rappelons, Monsieur Labaune, que c'est bien sous la Présidence de François Hollande que vous aimez tant décrier, que des compensations ont été mises en place: le Pacte de Matignon de l'été 2013  a permis au Département de la Drôme de récupérer 54 millions supplémentaires sur 3 ans. 

Alors, certes ce n'est pas suffisant. Mais pourquoi crier au loup en dénonçant systématiquement les baisses des dotations de l'Etat, alors que votre famille politique annonce de son côté des plans d'économie encore plus importants? La démagogie est trop facile et pas à la hauteur des attentes de nos concitoyens. Le Département doit jouer son rôle de garant des solidarités et les élus doivent se rassembler pour mener la bataille de l'emploi et de l'investissement localement. 

Au lieu de dénoncer, il faut oser! Monsieur Labaune, vous êtes désormais aux responsabilités, que faites-vous concrètement pour lutter contre le chômage?

Pierre JOUVET
Coprésident du groupe « La Drôme en Mouvement »