Logo CG                             bandeau avril 2015

     S'abonner à la lettre d'information :

contactnous contacter

logo facebook   logo twitter Instagram Logo

Communiqué de presse - Lundi 17 juin 2015

boidinpierre jouvetanna placepierre pieniekkarine guilleminot

N
ous venons d’apprendre avec stupeur l’annonce par le directeur des Hôpitaux Drôme Nord (HDN) de la fermeture du service d’urgences du site de Saint-Vallier du 20 juillet au 24 août entre 18h30 et 8h30, ainsi que celle de l’Unité d’hospitalisation à courte durée (UHCD).

Nous dénonçons cette décision prise unilatéralement par le directeur des HDN, sans concertation aucune. Ni le personnel de l’hôpital, ni la Commission médicale d'établissement (CME), ni les représentants syndicaux, ni les élus du territoire, n’ont été consultés. Par ailleurs, lors d’une rencontre très récente entre les conseillers départementaux des cantons de Bourg-de-Péage, Romans et Saint-Vallier et le Docteur Jacob, missionné par l’Agence régionale de santé, le directeur des HDN n’a tout simplement pas évoqué cette proposition.

Nous condamnons fermement cette réorganisation qui, dans un contexte déjà difficile, ne peut que renforcer la fragilité de la situation des HDN.

Nous nous interrogeons sur les conséquences à très court terme que cette décision pourrait entraîner et son impact en termes médicaux (transferts, mutations, suivi des patients hospitalisés notamment) ?

Nous tenons à rappeler que lors de la fusion des hôpitaux de Romans et de Saint-Vallier, l’engagement avait été pris de maintenir les urgences sur les 2 sites. La fermeture estivale de ce service essentiel est une remise en cause de cet engagement dont il est à craindre qu’elle ne préfigure une fermeture définitive à court terme.

Il nous semble complètement aberrant de réorganiser de telle sorte le service d’urgences alors même que d’autres solutions peuvent être mises en œuvre (recours intérim, réorganisation interne…).  

Notre préoccupation est de maintenir un service de santé de proximité et de qualité pour tous les habitants du nord de notre département.

La sécurité de nos concitoyens est un sujet sérieux et ne doit pas être traitée avec tant de légèreté.

Nous sollicitons donc un rendez-vous avec la directrice de l’ARS et interpellons également la Ministre de la Santé sur cette question.    

Patricia Boidin, 1ère adjointe au Maire d’Anneyron et Pierre Jouvet, Président de la Communauté de communes Porte de DromArdeche, conseillers départementaux du canton de Saint-Vallier

Gérard Chaumontet et Anna Place, adjointe au Maire de Bourg-de-Péage, conseillers départementaux du canton de Bourg-de-Péage Karine Guilleminot, adjointe au Maire de Mours-Saint-Eusèbe, et Pierre Pieniek, conseiller municipal de Romans, conseillers départementaux du canton de Romans